Le président Monson est décédé à l'âge de 90 ans.

Communiqué de presse

Thomas S. Monson, président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, est décédé à l’âge de quatre-vingt-dix ans. Le président Monson, qui a été président de l’Église depuis février 2008, laisse derrière lui un héritage de service et de bonnes œuvres.

 

Le président de l’Église est décédé à son domicile à Salt Lake City le mardi 2 janvier à 22h01. Son successeur ne devrait pas être officiellement choisi par le Collège des douze apôtres de l’Église avant ses obsèques.

Pour les plus de seize millions de membres de l’Église à travers le monde, le président Monson était l’exemple d’un disciple de Jésus-Christ. Tout en occupant des postes importants de dirigeant de l’Église toute sa vie, il a aussi humblement servi des milliers de personnes chez elles, dans des hôpitaux et dans des centres de soins. Il a enseigné : « Ne laissez jamais un problème à résoudre devenir plus important qu’une personne à aimer. »

Pendant sa présidence, le nombre de membres de l’Église à travers le monde est passé de treize millions à environ seize millions et des dizaines de nouveaux temples ont été annoncés et consacrés dans le monde entier. En octobre 2012, le président Monson a annoncé une modification de l’âge requis pour les missionnaires, ce qui a motivé des dizaines de milliers de missionnaires supplémentaires à faire une mission, touchant la vie de millions de personnes à travers le monde.

Le président Monson a consacré sa vie au service dans l’Église. Il est devenu le seizième président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours le 3 février 2008, après la mort de Gordon B. Hinckley. Avant cela, il avait été conseiller dans la Première Présidence sous trois présidents de l’Église pendant 22 ans.

Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, a déclaré : « Quand Thomas S. Monson est entré dans la Première Présidence ou lorsqu’il est devenu prophète, je crois qu’il n’a pas dénoté, il n’a pas non plus changé d’un iota sa façon de tendre la main. C’est toujours son style et sa façon d’être; cela l’a été toute sa vie. »

Il a été soutenu membre du Collège des douze apôtres le 4 octobre 1963 et ordonné apôtre le 10 octobre 1963, à l’âge de trente-six ans. Il a aussi été président de la mission canadienne de l’Église, dont le siège se situait à Toronto (Ontario), de 1959 à 1962. Auparavant, il avait servi dans la présidence du pieu de Temple View, à Salt Lake City (Utah) et comme évêque de la « sixième-septième » paroisse de ce pieu.

Thomas S. Monson est né à Salt Lake City le 21 août 1927, fils de G. Spencer Monson et Gladys Condie. Il a fréquenté des écoles publiques de Salt Lake City et a obtenu une licence en administration des affaires avec félicitations du jury de l’université d’Utah en 1948. Il a poursuivi ses études et est devenu membre du corps enseignant de la faculté de gestion de l’université d’Utah. Puis, il a obtenu une maîtrise en administration des affaires de l’université Brigham Young. En avril 1981, l’université Brigham Young lui a décerné un doctorat honoris causa de droit. Il a reçu un doctorat de lettres honoris causa du Salt Lake Community College en juin 1996 et un doctorat honoris causa de gestion des affaires de l’Université d’Utah en mai 2007.

Il a servi dans la marine des États-Unis vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Il a épousé Frances Beverly Johnson, le 7 octobre 1948, au temple de Salt Lake City. Ils ont trois enfants, huit petits-enfants et de nombreux arrière-petits-enfants. Sœur Monson est décédée le 20 mai 2013. De son décès, le président Monson a déclaré plus tard : « Elle était l’amour de ma vie, ma fidèle confidente et ma meilleure amie. Dire qu’elle me manque est loin d’exprimer la profondeur de mes sentiments. »

Le président Monson a accompli une brillante carrière dans l’édition et l’imprimerie. Il est entré au Deseret News en 1948, où il a été cadre dans la division publicité de ce journal et de la Newspaper Agency Corporation. Plus tard, il a été nommé directeur des ventes de Deseret News Press, l’une des plus grandes entreprises d’impression commerciale de l’Ouest en devenant ensuite le directeur général, poste qu’il a conservé jusqu’au moment de sa nomination au Collège des douze, en 1963. Il a travaillé pendant de nombreuses années en tant que président du conseil de Deseret News Publishing Co. Il a été président de l’industrie de l’édition d’Utah et membre du bureau des directeurs des industries de l’édition des États-Unis.

À partir de 1969, il était membre du bureau directeur national des Boy Scouts of America.

Il a été membre de la Utah Association of Sales Executives (l’Association d’Utah des cadres commerciaux), du Salt Lake Advertising Club (club de publicité de Salt Lake) et de l’Exchange Club de Salt Lake. 

Pendant de nombreuses années, le président Monson a été membre du bureau des régents de l’État d’Utah, groupe de personnes qui dirige l’enseignement supérieur en Utah. Il a aussi fait partie des dirigeants de l’association des anciens élèves de l’Université d’Utah.

En décembre 1981, Ronald Reagan lui a demandé de servir au sein du groupe de travail du président dans le domaine des initiatives du secteur privé. Il l’a fait jusqu’en décembre 1982, quand la tâche de ce groupe a pris fin.

Il a reçu de l’université d’Utah, le Distinguished Alumnus Award (Prix de l’ancien élève brillant), en 1966. Il a aussi reçu la distinction du castor d’argent des Boy Scouts of América (1971), sa prestigieuse distinction du bison d’argent (1978) et la plus haute distinction du scoutisme international, le loup de bronze (1993). En 1997, il a reçu la distinction de Minuteman de la Garde nationale d’Utah, ainsi que la distinction de l’homme exemplaire de l’Université Brigham Young.

En 1998, frère et sœur Monson ont reçu la médaille Continuum of Caring Humanitarian (distinction pour l’ensemble de leur œuvre humanitaire) par les Sœurs de la Charité de Saint Joseph Villa.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.