Des dirigeants juifs visitent le centre humanitaire de l'Eglise et le temple mormon

Des dirigeants juifs visitent le centre humanitaire de l'Eglise et le temple mormon

Les dirigeants mormons poursuivent leur amitié avec la délégation juive

Nouvelles

Saba Soomekh, une dirigeante juive de Californie, voit dans l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et les activités au temple, une façon de pratiquer ce qu'elle prêche à ses étudiants en études religieuses.

Pour les aider à approfondir leur compréhension des autres religions, elle leur demande de visiter des mosquées, des synagogues et d'autres lieux de culte.

 

"Les gens veulent juste être compris", a déclaré Saba Soomekh, qui enseigne les études religieuses, les études féminines et l'histoire du Moyen-Orient à l'Université de Californie à Los Angeles. Saba Soomekh, qui est directrice adjointe des affaires interreligieuses et intercommunautaires pour le Comité juif américain, était l'une des 11 dirigeants juifs de Los Angeles et de New York qui ont visité mardi et mercredi avec les dirigeants saints des derniers jours les vastes installations du temple de Jordan River rénové.

«Il est très important de connaître les autres religions, surtout à l'époque où nous vivons aujourd'hui, où il y a tellement de malentendus et d'animosité», a-t-elle poursuivi. "Il est très important de vraiment comprendre ce que les gens croient,  ce n'est pas une menace pour vous et vous pouvez travailler pour améliorer la communauté."

La visite de cette semaine fait partie d'une série d'expériences de renforcement des relations entre les saints des derniers jours et les juifs. En mai 2017, des dirigeants juifs ont accueilli des dirigeants mormons à New York et, en octobre 2016, des membres de cette même délégation se sont réunis à Jérusalem avec des dirigeants mormons pour commémorer le 175e anniversaire du voyage des premiers mormons à Jérusalem.

Bien que ce ne fut pas la première interaction de Saba Soomekh avec le mormonisme (elle a enseigné la tradition religieuse des saints des derniers jours pendant 13 ans, a développé des relations avec les dirigeants mormons en Californie et assisté aux funérailles du président Monson), elle est reconnaissante  de cette dernière interaction interconfessionnelle.

«Je suis devenue un meilleur professeur parce que j'ai vécu cette expérience», a-t-elle déclaré. "J’ai  vu comment cela se passe [à Welfare Square] et comment est l'aspect organisationnel, ainsi que l'aspect du volontariat - c'est tellement impressionnant que je pense que chaque tradition religieuse – pas seulement  les communautés religieuses, mais tout le monde - devrait participer, et nous pouvons apprendre beaucoup de la communauté SDJ de cette manière. "

La délégation a visité le temple de Jordan River Utah (situé à 24 kms au sud du centre-ville de Salt Lake City) un mercredi après-midi pluvieux. L'ancien procureur général de New York, Robert Abrams,  qui a visité plusieurs temples mormons au cours de ces dernières années, a déclaré avoir été de nouveau frappé par la structure sacrée de la connexion juive.

"Passer par ce temple aujourd'hui et voir tant de thèmes juifs de l'Ancien Testament dans ce temple et commémorés dans ce temple - cela réaffirme vraiment le lien entre [les Juifs et les Mormons]", a déclaré Robert  Abrams. "Et il y a un puissant sentiment de paix quand vous sortez du temple."

Une telle approche interconfessionnelle produit des fruits durables, a déclaré Elder D. Todd Christofferson du Collège des douze apôtres, qui entretient des relations personnelles avec les dirigeants juifs depuis le début des années 2000. "Seul le bien peut sortir de la compréhension mutuelle", a-t-il déclaré. "Et à mesure que nous nous connaissons mieux, nous résolvons les conflits qui peuvent exister, nous évitons les conflits et nous sommes en mesure de collaborer pour faire de bonnes choses ensemble. Cela multiplie notre capacité, je pense, de tous les côtés, à accomplir notre propre ministère. Et nous sommes de meilleures personnes avec ce genre d'association. "

Elder Christofferson et sœur Jean B. Bingham, présidente générale de la Société de Secours de l'Église, se sont joints à la délégation juive lors d'un dîner mardi soir. Par la suite, Sœur Bingham a parlé de son enfance dans le New Jersey où elle a assisté à des services de fête de la pâque et de Shabbat avec des amis juifs, et plus tard en tant qu'instructrice au séminaire mormon à Chicago pendant six ans. Elle a passé deux de ces années à enseigner l'Ancien Testament, où elle a appris les fêtes juives telles que Pourim, Rosh Hashana et Yom Kippour.

"La manière d'atteindre les gens d'autres religions est de rechercher les choses que nous avons en commun et de les apprécier", a déclaré Soeur Bingham. "Oui, il y a toujours des choses différentes, mais même ces choses peuvent être intéressantes quand on en apprend plus sur une personne en particulier. Dans une conversation en tête-à-tête, vous trouvez qu'il y a beaucoup de choses que vous appréciez et que vous pouvez réellement aimer d'une autre personne.

Elder Christofferson a déclaré que la rencontre interconfessionnelle en face-à-face de cette semaine peut être un modèle pour les saints des derniers jours, ainsi que pour les gens d'une autre religion ou pour les gens qui n’ont pas de religion.

«Nous parlons de communautés qui se réunissent dans des organisations et ainsi de suite, mais ce sont vraiment les gens de ces communautés, de ces organisations et de leurs relations individuelles qui font le genre de différence dont nous parlons», a déclaré frère Christofferson. "Tout le monde devrait sentir qu’il peut avoir une part… Quand ils n'ont pas la capacité de parcourir le monde, s'ils le font localement dans leur quartier, qu'ils tendent la main, qu'ils invitent les gens et qu'ils profitent des opportunités qui sont tout naturellement là, c'est ce que nous recherchons."

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.