Comment se déroule la succession à la présidence de l'Eglise

Comment se déroule la succession à la présidence de l'Eglise

Nouvelles de presse

L’instance gouvernante suprême de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est la Première Présidence, constituée du président et de ses deux conseillers.   Ce groupe de trois hommes supervise toute l’Église pour toutes les questions d’orientation et de règles, d’organisation et d’administration.

La seconde instance du gouvernement de l’Église est le Collège des douze apôtres. Il sert sous la direction de la Première Présidence et a la lourde responsabilité administrative de veiller à la bonne progression et au bon développement de l’Église dans le monde entier.    La Première Présidence et les douze apôtres sont considérés par les saints des derniers jours comme des prophètes qui reçoivent la révélation et l’inspiration divines pour guider l’Église.     La nomination d’un nouveau président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se fait de manière ordonnée qui, remarquablement dans le monde d’aujourd’hui, évite toute trace de manoeuvres pour obtenir un poste ou un rang en vue.  Ce procédé, considéré par les membres comme divinement révélé, est totalement exempt de tractations électorales en coulisses ou en public.   

De plus, ce n’est pas seulement la structure de l’organisation de l’Église qui régit ce procédé. Il y a aussi dans l’Église la tradition profondément enracinée qui considère qu’il est inconvenant de briguer un poste de direction à quelque niveau que ce soit.    Ce qui prime, c’est la dignité personnelle et la disposition à servir dans l’humilité quand on y est invité.

Voici ce qui se produit quand le président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours décède :   1. La Première Présidence est automatiquement dissoute.   2. Les deux conseillers dans la Première Présidence réintègrent leur poste d’ancienneté au Collège des douze apôtres.   L’ancienneté est déterminée par la date à laquelle la personne a été ordonnée au collège des Douze, non par l’âge.   3. Le Collège des douze apôtres, qui compte à présent 14 apôtres, sous la conduite du plus ancien d’entre eux, assure la direction de l’Église.    4. Le plus ancien des apôtres préside une réunion du Collège des Douze au cours de laquelle deux propositions sont examinées :     i. La Première Présidence doit-elle être réorganisée maintenant ?     ii. L’Église doit-elle continuer de fonctionner sous la présidence du Collège des Douze ? 5. Après discussion, une proposition officielle est faite et acceptée par le Collège des douze apôtres. 6. Si la proposition de réorganiser la Première Présidence est acceptée, le Collège des Douze choisit le nouveau président de l’Église à l’unanimité.  Le nouveau président choisit deux conseillers et tous trois deviennent la nouvelle Première Présidence.  De tout temps dans l’histoire de l’Église, l’homme détenant l’apostolat depuis le plus longtemps est toujours devenu le président de l’Église quand la Première Présidence a été réorganisée.       7. Une fois la Première Présidence réorganisée, le deuxième des apôtres par ordre d’ancienneté est soutenu comme président du Collège des Douze.   Quand le deuxième des apôtres par ordre d’ancienneté est aussi appelé à la Première Présidence, en tant que conseiller, le troisième apôtre par ordre d’ancienneté devient président suppléant du Collège des Douze.   8. Le président du Collège des Douze, avec le reste des apôtres, met à part le président de l’Église par l’imposition des mains. Depuis l’organisation officielle de l’Église le 6 avril 1830, il y a eu 16 présidents, dont Thomas S. Monson.  

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.