Succession au sein de la présidence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours

Succession au sein de la présidence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours

Thème

Les plus hauts dirigeants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours sont les membres de la Première Présidence, comprenant le président et ses deux conseillers, ou adjoints. Ces trois hommes supervisent l’œuvre de l’Église entière en termes de règles, d’organisation et d’administration.

Les membres du Collège des douze apôtres occupent la deuxième place dans le gouvernement de l’Église. Les apôtres servent sous la direction de la Première Présidence et ont la lourde tâche de veiller au progrès et au développement harmonieux de l’Église dans le monde entier. La Première Présidence et le Collège des douze apôtres sont considérés par les saints des derniers jours comme des prophètes recevant la révélation divine et l’inspiration pour diriger l’Église.

Le choix du nouveau président de l’Église se fait de façon ordonnée, ne laissant aucune place aux pressions internes destinées à satisfaire les ambitions personnelles. La procédure, considérée par les membres comme divinement révélée, est dépourvue d’électoralisme que ce soit en coulisses ou en public.

En outre, ce n’est pas seulement la structure de l’organisation de l’Église qui détermine cette procédure. Il y a également dans l’Église une tradition profondément enracinée où les aspirations personnelles aux postes de dirigeants, quels qu’ils soient, sont déplacées. L’accent est plus tôt mis sur la dignité personnelle et la disposition humble à servir lorsqu’on y est invité.

Lorsque le président de l’Église meurt, voici ce qui se passe :

1. La Première Présidence est automatiquement dissoute.

2. Les deux conseillers dans la Première Présidence reprennent leur place par ordre d’ancienneté au sein du Collège des douze apôtres. L’ancienneté est déterminée par la date d’ordination et non par l’âge.

3. Le Collège des douze apôtres, dirigé par l’apôtre le plus ancien et comprenant maintenant quatorze membres, assume la direction de l’Église.

4. L’apôtre le plus ancien préside une réunion du Collège des douze apôtres pour réfléchir à deux options :

I. La Première Présidence doit-elle être réorganisée maintenant ?

II. L’Église doit-elle continuer de fonctionner avec le Collège des douze apôtres à sa tête ?

5. Après en avoir discuté, les membres du Collège des douze apôtres adoptent une motion officielle.

6. Si la motion adoptée prévoit de réorganiser la Première Présidence, le Collège des douze apôtres choisit unanimement le nouveau président de l’Église. Celui-ci choisit deux conseillers avec lesquels il forme la nouvelle Première Présidence. Jusqu’à maintenant, chaque fois que la Première Présidence a été réorganisée, l’apôtre ayant servi le plus longtemps est devenu le président de l’Église.

7. Après la réorganisation de la Première Présidence, le deuxième apôtre ayant servi le plus longtemps est soutenu comme président du Collège des douze apôtres. Lorsque cet apôtre est appelé conseiller dans la Première Présidence, le troisième apôtre ayant servi le plus longtemps devient le président en exercice du Collège des douze.

8. Le président du Collège des douze apôtres et les autres apôtres, mettent à part* le nouveau président de l’Église par l’imposition des mains.

Depuis le 6 avril 1830, date à laquelle l’Église a été officiellement organisée, seize présidents, dont Thomas S. Monson, se sont succédés.

*Après avoir accepté un appel à servir dans un poste, les membres de l’Église sont « mis à part » pour le faire. Cela se fait conformément à la pratique biblique de l’imposition des mains. Un dirigeant de la prêtrise pose les mains sur la tête de la personne qui est mise à part, offre une prière et confère à cette personne l’autorité et la capacité de remplir les responsabilités de son office et lui donne une bénédiction personnelle.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.