Entraide et autonomie

Entraide et autonomie

Thème

L’objectif du programme d’entraide de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est de prendre soin des nécessiteux tout en enseignant des principes qui permettront aux personnes dans le besoin de devenir autonomes et de garder leur estime de soi. Ce programme donne aussi l’occasion à tous les autres membres de l’Église de rendre service, respectant le commandement donné par Jésus-Christ de nourrir les affamés, de donner à boire aux personnes qui ont soif, d’accueillir les étrangers, de vêtir les personnes nues et de visiter les malades.

Peu après l’organisation de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours en 1830, ses dirigeants établirent des magasins de l’évêque, des lieux où des céréales et d’autres produits donnés par les membres comme offrandes volontaires furent entreposés et distribués pour aider les membres nécessiteux. En avril 1936, l’Église organisa officiellement un programme d’entraide pour aider les membres de l’Église qui souffraient des effets dévastateurs de la Grande dépression. Aujourd’hui, le programme d’entraide a gagné les quatre coins du globe et aide des gens de toutes les religions.

  • Les fonds du programme d’entraide proviennent des dons des membres de l’Église. Un dimanche par mois, les membres de l’Église, qui le souhaitent et dont la santé le permet, se privent de deux repas et donnent l’argent qu’ils auraient dépensé pour leur nourriture à l’Église.
  • Les nécessiteux sont identifiés par le dirigeant (évêque) de l’assemblée locale, avec l’aide de la présidente de la Société de Secours, une femme de l’assemblée qui est la dirigeante de l’organisation des femmes. La taille des assemblées est maintenue à quelques centaines de personnes pour que les dirigeants locaux puissent connaître leurs membres.
  • Dans certains endroits où la concentration des membres de l’Église est élevée, les locaux d’entraide peuvent être conséquents. Welfare Square près du siège de l’Église, à Salt Lake City (Utah), est le plus grand regroupement de locaux d’entraide. Ces bâtiments comprennent une fabrique de conserves, une usine de traitement du lait, un magasin d’articles de seconde main, un centre d’aide à l’emploi et des silos où sont entreposés du blé et d’autres céréales.
  • Les magasins de l’évêque sont souvent comparés à des supermarchés sans caisses. La nourriture et les articles ménagers sont fournis aux gens qui n’ont pas les moyens de les acheter et qui apportent une demande écrite signée par leur évêque. L’occasion est donnée aux bénéficiaires de ces produits de travailler pour ce qu’ils reçoivent, dans la mesure de leurs capacités. Il y a cent vingt neuf magasins de l’évêque dans le monde.
  • Les centres d’aide à l’emploi sont des lieux où les gens peuvent recevoir une formation professionnelle, apprendre à améliorer leur curriculum vitae et trouver des offres d’emploi. Il y a deux cent cinquante neuf centres dans le monde.
  • Deseret Industries est un organisme à but non lucratif qui à la fois sert de lieu de formation professionnelle et gère des magasins d’articles de seconde main. Les magasins d’articles de seconde main sont ouverts au public.
  • LDS Family Services (Services familiaux de l’Église), un organisme privé à but non lucratif qui fournit des conseils, des services d’adoption, des groupes de soutien face à la dépendance et des ressources pour les difficultés sociales, émotionnelles et spirituelles.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.