L'Eglise réconforte et aide les victimes des incendies en Californie

nouvelles

À la suite de l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie, des membres de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se tournent vers ceux qui ont besoin d'aide.

 



Plusieurs centaines de personnes se sont réunies samedi matin dans un entrepôt à Oroville, en Californie, pour remplir 5 000 boîtes de vivres destinées aux victimes de l'incendie du camp. Cet incendie a gravement endommagé la ville de Paradise et ses environs et a entraîné le déplacement de dizaines de milliers de personnes.

Les fournitures, offertes par l'Église, comprenaient également 5 000 trousses d'hygiène personnelle contenant des serviettes, des brosses à dents et d'autres articles de toilette. Des membres de l'Eglise du pieu de Gridley en  Californie (un groupe de congrégations) se sont joints à la communauté pour préparer le matériel à distribuer aux victimes des incendies.

Linda Dahlmeier, maire d’Oroville, a salué le travail des bénévoles qui se sont présentés très rapidement. «C’est incroyable», a -t-il déclaré. "Cette nouvelle a été publiée hier soir et c'est ce que nous avons aujourd'hui."

«Cela me fait chaud au cœur», a ajouté Keith Stutznegger, un saint des derniers jours qui a aidé à recruter des personnes pour rejoindre le projet de service. «C'est ce que le Sauveur veut, que les gens aident les autres. C’est ce dont il s’agit. »

Rosa Howald, une sainte des derniers jours d’Oroville âgée de 15 ans, fait partie de celles qui se sont présentées pour apporter leur aide. «J'ai des amis là-bas et je connais beaucoup de gens qui viennent de perdre leur maison», a-t-elle dit en remplissant une boîte de nourriture. "Je sais que ce petit peu aidera."

L'impact de l'incendie a été généralisé et dévastateur, y compris dans une congrégation de Paradise. Environ 95% des membres de l'Église ont perdu leur maison là-bas. L’évêque de la congrégation, Robert Harrison, et son épouse, Gretchen, en font partie.

«Il y avait des moments quand nous évacuions où je ne savais pas si nous allions tous nous en sortir», a déclaré Gretchen Harrison. Elle se dit maintenant réconfortée de voir que "les gens se réunissent pour nous soutenir et nous aimer et prendre soin de nous quand nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes".

Brynn Chatfield, une saint des derniers jours de Paradise, a également perdu son domicile, de même que ses parents et ses trois frères et sœurs. Lorsque les flammes ont envahi sa ville natale, son mari et elle se sont enfuis en bas de la montagne. Elle a prié pendant qu'ils conduisaient.

«C’était une conversation très importante avec mon Père céleste», a déclaré Chatfield. "Cela m'a fait comprendre combien de personnes utilisent la prière dans leur vie et quelle est l'importance de la prière, et à quel point la prière peut être simple."

Dans les jours qui ont suivi l'incendie, beaucoup ont offert des prières et sont passés à l'action.

À Chico, en Californie, des membres ont ouvert les portes d’une salle de réunion à la communauté. Tout le monde pouvait venir chercher diverses fournitures, notamment des vêtements, des chaussures, des articles de toilette, de la nourriture et d’autres articles.

Beth Brogden, une résidente de Paradise, s'est arrêtée devant le lieu de réunion vendredi et a été surprise de voir ce qu'il y avait à l'intérieur. Elle est partie avec des fournitures dont elle et ses amis - qui ont tous perdu leur maison - ont désespérément besoin.

«Nous avons tous dû sortir si vite que nous n’avions pas le temps de vider nos maisons», a déclaré Brogden. En regardant toutes les fournitures disponibles dans le lieu de réunion, elle a pleuré. "C’est génial."

Elder Kevin W. Pearson, un haut dirigeant de l’Église qui supervise les régions du sud-ouest et de l’ouest de l’Amérique du Nord, a passé la fin de semaine au service des victimes.

«La façon dont les gens se sont unis dans ces moments de désespoir personnel est absolument bouleversante», a déclaré frère Pearson.

Lors d'une visite, frère Pearson a rencontré un homme qui avait perdu son domicile et qui habitait chez ses parents. Le responsable de l'Église a présenté à l'homme une image de Jésus-Christ portant une lumière dans les ténèbres.

«Lorsque les choses semblent les plus terribles et que vous ne savez pas comment vous allez vous en sortir, j’ai appris de ma propre vie qu’Il était là», a déclaré frère Pearson.

Le chemin de la guérison sera long et beaucoup le prennent simplement un jour à la fois. Mais ceux qui ont tout perdu ont également trouvé le moyen de rester positifs face à la dévastation généralisée.

"Nous entendons à quel point le monde est mauvais, mais nous avons vu tant de bien", a déclaré Chatfield. "Nous pouvons certainement ressentir les prières et la force des autres."

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.