Un dirigeant mormon s'exprime lors d’une réunion de la Commission européenne

Un dirigeant mormon s'exprime lors d’une réunion de la Commission européenne

Nouvelles

Lors de la réunion au sommet des dirigeants religieux, Massimo De Feo, de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a déclaré que les Églises et les communautés religieuses allaient exercer une profonde influence sur l’avenir de l’Europe. Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, présidait cette réunion du 7 novembre 2017. Il était accompagné par Madame Mairead McGuinness, première vice-présidente du Parlement Européen. Les dix dirigeants religieux et les représentants de l’Union européenne, réunis au siège de la commission à Bruxelles, ont débattu de « L’avenir de l’Europe : une union effective basée sur des valeurs. »

 

Frère de Feo, qui œuvre en tant que Soixante-dix Autorité générale a ajouté : « Bien au-delà des murs d’une église, les personnes et les organisations religieuses construisent des hôpitaux et des écoles, administrent des œuvres caritatives et des centres d’accueil, dirigent des commerces et des groupes de réflexion, enseignent des groupes de jeunes, gèrent des programmes d’alphabétisation, distribuent des aides humanitaires à travers le monde et trouvent des emplois aux chômeurs. »

Son discours visait à définir les valeurs communes dans des sociétés divisées, la contribution des dirigeants religieux à la discussion sur les valeurs européennes et la nécessité de développer un esprit d’unité à un niveau européen plus élargi. Il a également souligné le rôle important joué par les jeunes. Sans eux, a-t-il ajouté, il n'y a pas de véritable avenir pour l'Europe. Il a conseillé que les nouvelles générations trouvent les valeurs religieuses et morales qui sont perdues, parmi lesquelles le rôle fondamental de la famille traditionnelle. En ayant cité les 12e et 13e articles de foi, frère De Feo a encouragé la promulgation de directives européennes « vertueuses, aimables, de bonne réputation ou dignes de louanges » et a souligné l’importance d’une participation active des citoyens dans le processus démocratique.

Voici ce qu’il a déclaré : « Nous croyons que des citoyens respectueux des lois et qui se soucient sincèrement de promouvoir le bien commun peuvent être les agents d’un changement et d’un développement positifs. Considérant que c’est son devoir et conjointement avec d’autres religions, groupes ou communautés, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se tient prête afin d’être une bénédiction dans la vie de tous les enfants de Dieu. »

L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est implantée en Europe depuis plus de 170 ans et compte actuellement plus d’un demi-million de membres qui se réunissent dans des milliers d’assemblées réparties sur tout le continent.

Pour consulter l’intégralité de la déclaration de la présidence de l’interrégion d’Europe de l’Église sur l’avenir de l’Europe, cliquez  ici :

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.