Lieux disponiblesFermer la fenêtre
« Newsroom mondial
Fermer la fenêtre
Sujet

Neutralité politique

La mission de l’Église est de prêcher l’Évangile de Jésus-Christ, pas d’élire des hommes politiques. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est politiquement neutre. Cela s’applique à tous les nombreux pays où elle est implantée.

Ce que l’Église ne fait pas :

  • Soutenir, promouvoir ou combattre des partis, des candidats ou des programmes politiques.
  • Permettre l’utilisation de ses bâtiments, listes de membres ou autres ressources à des fins politiques partisanes.
  • Essayer d’orienter le vote de ses membres en faveur de tel candidat ou parti. Cette règle est d’application que le candidat à un poste soit membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ou non.
  • Essayer d’orienter un dirigeant politique ou de lui dicter ses choix.

Ce que l’Église fait :

  • Recommander à ses membres de jouer leur rôle de citoyens responsables dans leurs collectivités, notamment en s’informant des questions se rapportant aux élections et en votant.
  • Attendre de ses membres qu’ils participent au processus politique de manière informée et courtoise, en respectant le fait que les membres de l’Église sont de milieux divers, ont des expériences différentes, et peuvent avoir des divergences d’opinion politique.
  • Demander aux candidats de ne pas laisser entendre que leur candidature ou leur programme est soutenu par l’Église.
  • Se réserver le droit, en tant qu’institution, de traiter, de manière non partisane, de questions qu’elle juge importantes pour la collectivité ou comme ayant des conséquences sur la morale, ou qui touchent directement les intérêts de l’Église.

Aux États-Unis, où vivent près de la moitié des saints des derniers jours, il est de coutume que l’Église publie, lors de chaque élection, une lettre à lire à toutes les assemblées pour recommander à ses membres de voter, tout en soulignant la neutralité politique de l’Église.

Relations avec le gouvernement

Les élus qui sont saints des derniers jours prennent leurs décisions personnellement et peuvent ne pas être d’accord entre eux ni même avec une position publiquement déclarée de l’Église. Bien que l’Église puisse leur communiquer ses points de vue comme à tout autre élu, elle reconnaît qu’ils doivent choisir par eux-mêmes en fonction de leur conviction intime et des circonscriptions dans lesquelles ils ont été élus comme représentants.

Références scripturaires modernes sur le rôle du gouvernement : Doctrine et Alliances, section 134

Participation des officiers présidents de l’Église aux partis politiques

De plus, la lettre de la Première Présidence du 16 juin 2011 réitère et clarifie davantage la position de l’Église sur sa neutralité politique au début d’une nouvelle campagne électorale. Elle s’applique à toutes les autorités générales à plein temps, aux dirigeants des auxiliaires généraux, aux présidents de mission et aux présidents de temple. Cette directive ne concerne pas les employés de l’Église à plein temps.

« Les autorités générales et les officiers généraux de l’Église et leur conjoint et les autres dirigeants ecclésiastiques à plein temps ne doivent pas participer personnellement aux campagnes politiques notamment pour la promotion de candidats, les levées de fonds, les discours en faveur de candidats ou appuyant leur candidature et les contributions financières.

« Étant donné qu’ils ne sont pas des officiers de l’Église à plein temps, les soixante-dix d’interrégion, les présidents de pieu et les évêques sont libres de contribuer, de participer à des comités de campagne et de soutenir d’autres façons les candidats de leur choix à condition qu’ils :

  • Agissent uniquement comme citoyen individuel dans le processus démocratique et qu’ils ne fassent pas croire et laissent croire par d’autres personnes que leurs actions ou soutien représentent l’Église d’une façon ou d’une autre.
  • N’utilisent pas le papier à en-tête de l’Église, les listes d’adresses postales ou électroniques produites par l’Église ou les bâtiments de l’Église à des fins de promotion politique.
  • Ne s’engagent pas dans des levées de fonds ou d’autres types de campagne auprès des membres de l’Église sous leur supervision ecclésiastique. »

 

Remarque concernant le nom de l’Église: Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction en ligne.