L'évêque président Caussé s'adresse aux jeunes adultes de Paris

L'évêque président Caussé s'adresse aux jeunes adultes de Paris

Nouvelles

Mardi soir, l'évêque président Gérald Caussé s'est adressé aux jeunes adultes lors d'une soirée de l'Institut à Saint-Merri en présidence des présidents des pieux de Paris et Paris-Est et du président de Mission et son épouse.

 

En introduction, l'évêque Caussé et Frédéric Loisel, le président du pieu de Paris, nous ont interprété "O Come, O Come, Emmanuel" au piano et au violoncelle, un moment de félicité. Puis frère Caussé a pris la parole en expliquant que c'est à la période la plus froide et la plus sombre de l'année que la naissance du Christ, la Lumière du Monde, est fêtée. Un grand contraste où la fraternité et l'amitié abondent. C'est d'ailleurs le thème de la campagne de Noël de l'Eglise cette année, "Eclairez le Monde".

Il a ensuite répondu à quelques questions reçues à l'avance de la part de certains jeunes adultes. La première consistait à développer l'idée d'avoir "l'oeil  fixé uniquement sur la gloire de Dieu". Si nous sommes capables d'être totalement désintéressés, de nous oublier, notre volonté est engloutie dans la volonté de Dieu.

Soeur Valérie Caussé est intervenue pour répondre à la question suivante : "Est-ce qu'une jeune fille doit abaisser ses principes pour se marier ?" Elle a cité l'exemple de la seconde épouse d'Elder Nelson qui avait refusé d'épouser un jeune homme suivant l'inspiration du Saint-Esprit sans en connaîtr la raison et qui finalement s'était mariée à 60 ans après le décès de la première épouse de son mari. "Nous sommes maîtres de nos choix mais pas maîtres du calendrier" a ajouté frère Caussé. "Quand nous sommes fidèles, tout se qui se passe dans notre vie est la volonté du Seigneur. Il connaît tout, il nous connaît, sa volonté est meilleure que la nôtre.

La dernière question portait sur la Seconde Venue du Christ. Comment nous y préparer ? Serons-nous là ? Allons-nous le voir ?

L'évêque Caussé a rappelé que la vraie question était : Qu'est-ce qui se passera, quels seront nos sentiments ? Le corps et l'esprit vont ensemble, c'est l'union des deux, une harmonie parfaite. Où retrouverons-nous le Christ ? Certainement dans sa maison, le temple. En tout cas, c'est l'endroit où l'on se prépare à le rencontrer. Nous ne sommes pas assez parfaits pour supporter la présence de notre Père céleste, nous y parviendrons par la grâce du Christ, de son expiation.

Documentation supplémentaire

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.