La nouvelle présidente de la Société de Secours de l’Église parle devant les Nations Unies

La nouvelle présidente de la Société de Secours de l’Église parle devant les Nations Unies

Nouvelles

L’aide humanitaire abordée au cours d’une table ronde inter religieuse

Jeudi, devant les Nations Unies à New York, Jean B. Bingham, nouvelle présidente générale de la Société de Secours de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a parlé de l’aide humanitaire de l’Église au cours d’une table ronde inter religieuse dont le thème était « Lumière sur les religions ». Le débat annuel était organisé par le département de l’information publique de l’O.N.U.

 

« C’est un honneur pour moi d’être ici aujourd’hui pour parler du rôle des organisations religieuses dans le soulagement des souffrances et le développement des compétences parmi les habitants du monde, notamment parmi ceux qui sont les plus vulnérables » a déclaré sœur Bingham, qui est à la tête de plus de sept millions de femmes dans l’Église. La Société de Secours, fondée il y a 175 ans, est également considérée comme étant l’organisation de femmes la plus ancienne et la plus nombreuse du monde. 

Sœur Bingham est rentrée récemment d’Ouganda où elle a fait une visite sur le terrain avec le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) , en compagnie de sa première conseillère, Sharon Eubank, directrice de LDS Charities, qui l’a également accompagnée à New York. En mars, les deux dirigeantes de l’Église se sont rendues au centre de réinstallation des réfugiés de Bidi Bidi, l’un des plus grands au monde. Les réfugiés viennent du Soudan du Sud et des pays africains avoisinants où règnent la guerre civile et la sécheresse.

Sœur Bingham a brièvement abordé l’exode vers l’ouest des pionniers mormons dans les années 1840 pour fuir la persécution, et l’instauration de l’aide humanitaire mondiale de l’Église officialisée en 1985 pour réagir à la famine en Afrique de l’est. Depuis 1985, LDS Charities a fourni une aide de 1,89 milliard de dollars dans 189 pays.

LDS Charities, branche humanitaire de l’Église, a aidé les neufs agences fédérales américaines habilitées pour la réinstallation des réfugiés, dont six organismes religieux.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.