Des nouvelles des quatre missionnaires blessés en Belgique

Des nouvelles des quatre missionnaires blessés en Belgique

Communiqué de presse

Communiqué du 23 mars (10 h – heure avancée des Rocheuses)

En raison du grand nombre de demandes des médias, l’Église met à la disposition du public les déclarations de trois des quatre familles des missionnaires touchés par les explosions de mardi, en Belgique.

Déclaration de la famille Wells :

Nous sommes reconnaissants que notre fils, Elder Mason Wells, ait survécu à l’attaque et qu’il reçoive des soins médicaux de qualité. Nous lui avons parlé brièvement et il se considère comme béni de n’avoir pas été blessé davantage étant donné qu’il était à proximité du site de l’explosion. Il a subi une intervention visant à réparer son talon d’Achille, et il a aussi été traité pour des brûlures et des blessures causées par des éclats de métal. Nous ressentons, en tant que famille, le pouvoir des prières de ceux qui connaissent Mason et de tous ceux qui ont entendu son nom pour la première fois aujourd’hui. Nous continuons à prier à garder espoir pour tous ceux qui ont été touchés par cette tragédie.

– Chad et Kymberly Wells
 

Déclaration de la famille Empey :

Ce fut une journée difficile pour notre famille, et nous avons le cœur brisé pour ceux qui ont été blessés ou tués lors des attaques en Belgique. Nous sommes reconnaissants que notre fils, Elder Joseph Dresden Empey, soit en vie et qu’il récupère. Il a reçu des traitements pour des brûlures du deuxième degré aux mains, au visage et à la tête, et il a subi une opération pour extraire des éclats de métal qui ont touché ses jambes. Nous avons communiqué avec lui : il est reconnaissant et son moral est bon. Nous avons aussi parlé à son président de mission. Nous remercions les gens de par le monde pour leurs témoignages d’amour et leurs prières. Nous prions pour tous ceux qui sont touchés par cette tragédie.

– Court et Amber Empey
 

Déclaration de la famille Norby :

Richard Norby, un missionnaire servant dans la Mission de Paris, en France, a été blessé dans l’explosion à l’aéroport de Bruxelles le mercredi 22 mars 2016. Il a subi plusieurs blessures causées par des éclats de métal, des brûlures du deuxième degré à la tête et au cou, de même que des lésions plus graves à la partie inférieure des jambes. Après une importante intervention, il a été placé dans un coma artificiel pour les prochains jours; il fait face à une longue convalescence. Son épouse, Pamela Norby, n’était pas à l’aéroport lors de l’attaque. Elle est à ses côtés pendant cette période éprouvante.

Les membres de la famille souhaitent exprimer leur profonde gratitude envers le personnel médical compétent qui lui prodigue des soins et envers tous ceux qui ont formulé des vœux de prompt rétablissement et qui prient pour lui. Nous désirons faire part de notre amour pour le président de la Mission française de Paris, président Babin, son épouse et les formidables missionnaires. Nos prières accompagnent tous ceux qui sont touchés par cette horrible tragédie et nous souhaitons à tous les blessés un prompt rétablissement.

 - Famille Norby

Trois missionnaires mormons qui servaient dans la mission française de Paris ont été sévèrement blessés lors des explosions à l’aéroport de Bruxelles et une quatrième plus légèrement, a précisé L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

Communiqué du 22 mars (16 H 58 - Heure des Rocheuses) :

Regardez l'entrevue (en anglais) de Frédéric J. Babin, président de la Mission française de Paris, au sujet des missionnaires blessés lors des attaques à l'aéroport de Bruxelles.

Communiqué du 22 mars à 20 heures :

Une quatrième missionnaire, sœur Fanny Rachel Clain, a été aussi légèrement blessée. Elle se trouvait dans la zone de sécurité au moment de l'explosion. Les trois autres missionnaires sont sérieusement blessés mais leur vie n'est pas en danger.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.