Des dirigeants juifs accueillent des dirigeants mormons à New York (États-Unis).

Des dirigeants juifs accueillent des dirigeants mormons à New York (États-Unis).

Nouvelles

Lors d’un petit rassemblement de dirigeants religieux juifs et mormons en octobre dernier, un dignitaire Juif a déclaré que cet événement était le « début d’une belle histoire d’amitié » entre les deux religions.

 

Cette amitié a continué de se renforcer mercredi soir à New York.

Le consul général d’Israël à New York, Dani Dayan et le « New York Board of Rabbis (Conseil des rabbins de New York) » ont organisé une réception  dans le cadre de l’effort de développement de l’amitié entre Saints des Derniers Jours et Juifs et à laquelle ont assisté plus d’une soixantaine de personnes. 

Dani Dayan a déclaré à l’assemblée : « Les liens qui unissent la communauté juive et la communauté mormone sont très profonds et très clairs dans bon nombre de valeurs, coutumes et choses qui nous tiennent à cœur. J’ai hâte que cette relation s’approfondisse davantage. L’Utah (États-Unis) ne fait pas partie de ma juridiction, mais dans la région dont j'ai la charge, je ferai tout mon possible pour  renforcer ce lien au fil des ans. »

Parmi les représentants de l’Église se trouvaient Quentin L. Cook, du Collège des douze apôtres, accompagné de sa femme, Mary, Gerrit W. Gong, de la présidence des soixante-dix et Dean M. Davies, de l’Épiscopat président, accompagné de sa femme Darla.

Frère Cook a déclaré que la relation qui unit les juifs et les mormons est forte, en partie, « parce que nos théologies sont étroitement liées ». Il a parlé avec gratitude de l’occasion que quelques représentants religieux, présents mercredi soir, et lui avaient eue en octobre 2016 de célébrer le 175e anniversaire du voyage de l’un des premiers apôtres mormons à Jérusalem. L'objectif du rassemblement d’octobre dernier n'était pas seulement de commémorer cet anniversaire, a déclaré frère Cook, mais également de nourrir une amitié naissante et une volonté commune de participer à de futurs projets humanitaires.

Il a dit : « Nous chérissons cette amitié. Nous croyons que beaucoup de bonnes choses peuvent se produire [si nous travaillons ensemble]. »

Citant les paroles prononcées par Robert Abrams, ancien procureur général de New York, en octobre dernier, frère Cook a dit que la communauté juive et la communauté mormone peuvent accomplir de grandes choses ensemble car leur foi est similaire à de nombreux égards.

« Toutes deux sont centrées sur la famille. Toutes deux accordent une très grande importance à  l’instruction. Toutes deux sont fortement engagées dans des activités caritatives. Toutes deux se soucient  des causes humanitaires à travers le monde entier et répondent rapidement en cas de catastrophes internationales telles que les tremblements de terre, les ouragans et les tsunamis. Toutes deux ont un passé de réussite, de capacité, de travail et de détermination démesurés et chacune a été sujette à de grandes persécutions et préjudices ».

Joseph Potasnik, vice-président du « New York Board of Rabbis », était présent mercredi et aussi en octobre dernier. Il a gentiment décrit les Saints des Derniers Jours comme étant un peuple doué pour prendre soin des nécessiteux et pour « trouver des occasions d’en faire toujours plus ».

Il a déclaré : « Nous sommes réunis ce soir dans un esprit de collégialité et de camaraderie, mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Nous avons de très bons amis parmi la communauté mormone et au sein d’autres communautés. Je pense que nous sous-estimons parfois la profondeur de ces amitiés. Nous allons faire plus ensemble. »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.