Connaître la présidence générale de la Société de Secours

Connaître la présidence générale de la Société de Secours

Nouvelles
 

La présidente : Jean B. Bingham

Jean Barrus Bingham est la dix-septième présidente générale de la Société de Secours, l’une des plus grandes organisations de femmes du monde. Au moment de son appel en avril 2017, elle était première conseillère dans la présidence générale de la Primaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Elle a aussi fait partie du bureau général de la Primaire, organisation de l’Église qui compte un million d’enfants de moins de douze ans.

Originaire de Provo (Utah, États-Unis), sœur Bingham est la troisième des neuf enfants de Robert R. et Edith Joy Clark Barrus. Elle a grandi au Texas, au Minnesota et au New Jersey (États-Unis).

Elle a rencontré son mari, Bruce, pendant qu’ils étaient tous deux étudiants à l’université Brigham Young. Ils se sont mariés le 22 décembre 1972 au temple de Provo (Utah, États-Unis). Ils ont deux filles et cinq petits-enfants. Ils ont aussi été famille d’accueil pour des adolescents et des enfants, dont beaucoup font maintenant partie de la famille.

Pendant que ses enfants terminaient leur scolarité, sœur Bingham a repris ses études. Elle a obtenu une licence et une maîtrise en éducation de la « National Louis University » dans l’Illinois. Elle a aussi obtenu des diplômes dans le même domaine de l’université Brigham Young et du « Elgin Community College ».

Elle a enseigné l’anglais comme deuxième langue à des élèves de l’école élémentaire, ainsi qu’à des immigrés et à d’autres personnes pour des organismes à but non lucratif. Elle a aussi travaillé comme aide-soignante.

Sœur Bingham a travaillé comme bénévole dans les écoles de ses enfants et a occupé de nombreux postes d’enseignement et de direction auprès des femmes, des enfants et des jeunes dans des assemblées locales, en qualité de présidente de la Primaire et des Jeunes Filles, et de conseillère à la Société de Secours. Elle a enseigné le cours du séminaire matinal à des adolescents pendant six ans et a été servante des ordonnances au temple de Chicago (Illinois, États-Unis).

Elle attribue son témoignage de l’Évangile de Jésus-Christ à « l’exemple fidèle » de ses parents ainsi qu’à son assistance et à son service dans l’Église. La participation à l’œuvre de l’histoire familiale et l’assistance au temple ont renforcé son engagement à devenir disciple de Jésus-Christ.

Elle aime la lecture ; les activités en plein air comme les randonnées, le camping et le canoë, les voyages, cuisiner pour sa famille et passer tout le temps possible avec ses petits-enfants. 


Première conseillère : Sharon Eubank

Sharon Eubank est la première conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, organisation de l’Église qui compte six millions de femmes âgées de plus de dix-huit ans. Au moment de son appel en avril 2017, sœur Eubank était la directrice de LDS Charities, organisation humanitaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, responsabilité qu’elle va conserver tout en servant à la Société de Secours.

Née à Redding (Californie), elle est l’aînée des sept enfants de Mark et Jean Eubank. Elle a servi comme missionnaire à plein temps pour l’Église dans la mission d’Helsinki (Finlande) et a obtenu une licence en anglais de l’université Brigham Young. Après avoir obtenu son diplôme, elle a enseigné l’anglais comme deuxième langue au Japon, a travaillé comme assistante législative au Sénat des États-Unis et a été la propriétaire d’un magasin de fournitures scolaires à Provo (Utah).

Depuis 1998, elle est employée par le département d’entraide de l’Église. Elle a d’abord participé à l’établissement des bureaux de placement patronnés par l’Église en Afrique et en Europe, avant de prendre la direction du programme des fauteuils roulants de LDS Charities. En 2008, on lui a également demandé de superviser l’œuvre humanitaire au Moyen-Orient en qualité de directrice régionale de LDS Charities. En 2011, elle a été nommée directrice de LDS Charities pour le monde entier. Elle pense que le service envers autrui est « l’essence même de l’appartenance à l’Église du Christ » et le cœur et l’âme de la Société de Secours.

De 2009 à 2012, sœur Eubank a fait partie du bureau général de la Société de Secours, en présidant le comité de la Communication de la présidence de la Société de Secours. Elle a aussi occupé de nombreux postes à responsabilités dans sa paroisse  (assemblée locale) et son pieu (diocèse), la plupart du temps comme instructrice des adultes, des jeunes et des enfants à l’École du dimanche et dans les organisations de la Société de Secours, des Jeunes Filles et de la Primaire  Elle aime l’histoire, les tartes faites maison et les mots croisés. Elle a un grand témoignage du bonheur que l’on éprouve lorsque l’on suit le Christ.   
 

Deuxième conseillère : Reyna I. Aburto

En avril 2017, Reyna I. Aburto a été appelée deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours. Elle est née au Nicaragua et est la fille de Noel Blanco et Delbi Cardoza, et a épousé en 1993 Carlo Aburto, originaire du Mexique, au temple de Jordan River (Utah). Ils sont tous les deux convertis à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, et ils ont trois enfants et deux petits-enfants.
Elle a étudié le génie industriel à l’« Universidad Centroamericana » pendant quatre ans, et a obtenu un diplôme de premier cycle de sciences appliquées en informatique de l’« Utah Valley University ». Elle a travaillé dans le secteur des langues pendant plus de vingt-cinq ans, tout en trouvant un équilibre entre le travail, la famille et les responsabilités dans l’Église. Avec son mari, elle est actuellement propriétaire d’une petite entreprise de traduction.

Sœur Aburto dit que sa vie a été fortement influencée par deux incidents majeurs qui se sont produits durant son enfance : le fait d’avoir survécu à un tremblement de terre qui a détruit son foyer et tué son frère aîné, et le fait d’avoir connu l’agitation sociale de la fin des années soixante-dix au Nicaragua. Ces expériences difficiles de deuil, d’incertitude et de crainte lui ont appris que les relations humaines et familiales, l’amour et la foi sont les biens les plus précieux.

En 1989, après avoir traversé une période difficile, elle a reçu l’invitation de missionnaires saints des derniers jours d’aller à l’église en Californie (États-Unis). Au début, elle était hésitante, mais au moment-même où elle a passé la porte du bâtiment, elle s’est sentie en sécurité et chez elle. Quelques semaines plus tard, à l’âge de vingt-six ans, elle s’est fait baptiser. Elle dit qu’elle « n’a jamais cessé de s’émerveiller de la beauté de l’Évangile », considérant son appartenance à l’Église comme un immense privilège et un grand don. 

De 2012 à 2016, sœur Aburto a fait partie du bureau général de la Primaire. Elle avait la responsabilité de la coordination des ressources pour les enfants de l’Église ayant un handicap, elle participait au programme de scoutisme, à l’amélioration des contenus Internet de la Primaire et à la formation des dirigeants de l’Église aux États-Unis et au Mexique. Les membres de sa famille ont fréquenté des assemblées hispanophones jusqu’en 2013, date à laquelle ils ont commencé à aller dans la paroisse anglophone de leur quartier. Sœur Aburto a beaucoup servi dans les organisations de la Société de Secours, des Jeunes Filles, de la Primaire, de l’ École du dimanche  et dans les organisations scoutes de sa paroisse (assemblée locale) et de son pieu (diocèse). Sœur Aburto dit que son mari, Carlos, est son « meilleur ami » et son « plus grand soutien ». Ils aiment passer du temps avec leurs enfants et leurs petits-enfants.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.